Témoignages

   Matthieu Schmidt : c’est une spécialité où on n’est jamais seul, on apprend à travailler en équipe” “une grande variété de patient qui ont des défaillances de différents organes, on n’est pas ciblé sur un organe comme certaines spécialités médicales” “approche très globale du patient de la famille”

  Laurent Brochard :c’est un métier passionnant, c’est une discipline où la physiologie appliquée au lit du malade qui est une physiologie simple est souvent ce qui va sauver le malade”

  Nicolas Prost : “spécialité passionnante tant d’un point de vue physiologique, technique, et bien sur éthique” “la réanimation offre une vision globale du patient qui permet de travailler en équipe”

  Lara : “la réanimation est une spécialité très polyvalente, quand on en a marre de faire de la néphrologie, on peut faire de la pneumologie, de la cardiologie, de l’infectieux avec un spectre particulier qui est celui de la réanimation. Finalement il y a très souvent un challenge diagnostique avec un impact thérapeutique important. C’est assez difficile de s’ennuyer en réanimation !”

  Jean Pierre Frat : “les conditions de travail ont énormément évoluées”

  Nadia Aissaoui : “on a une qualité de vie sympa, ne l’oublions pas, à 18 heures on a une garde contrairement à d’autres services”

 

  Alexandre Lautrettre : “la réanimation est une médecine riche en émotion, parfois positive, parfois décevante, mais très souvent ce sont des émotions intenses”, “on communique beaucoup avec les familles des patients”

 

  Alain Mercat : “c’est une discipline qui permet d’allier l'attrait pour le soin et aussi pour la recherche clinique, ainsi qu’un travail d’équipe passionnant” 

 

  Laurent Papazian : “c’est un métier plein d’avenir où les projets qu’il verra durant sa carrière seront encore plus importants que ceux que nous avons vu ces 20 ou 30 dernières années, c’est un métier enthousiasmant, c’est un engagement de toute une vie, on y trouve beaucoup de satisfaction personnelle et professionnelle”

 

  Stephan Erhmann : “ce ne peut être qu’un bon choix et je ne crois pas qu’il y ait des gens qui aient regretté de faire de la réanimation, je n’en connais aucun, donc bienvenue et à très bientôt !”